Biographie de l’artiste Giuseppe Arcimboldo, son parcours et histoire

Giuseppe Arcimboldo Biographie de l’artiste
Giuseppe Arcimboldo (Milan, 1527 – Milan, 1593), est un peintre maniériste, mondialement connu pour ses nombreux portraits délirants composés de fruits, de végétaux ou d’animaux qui se changent comme par magie en visages humains. Il est aussi considéré comme le précurseur du surréalisme.

Il se fait remarquer en travaillant avec son père artisan peintre au cours de la réalisation de l’ornementation de la cathédrale de Milan, Il réalise alors des cartons de vitraux. En 1562 son talent est demandé à la cour de Vienne pour devenir portraitiste de l’empereur Ferdinand 1er, poste qu’il occupera aussi sous les règnes de Maximilien II et de Rodolphe II C’est aux côtés de la famille impériale qu’il réalise ses premières « têtes composées » à base de fruits, de légumes, de végétaux, d’animaux. Ses oeuvres suscitent immédiatement un véritable engouement à la cour, elles feront sa célébrité.

Le peintre italien est débordant d’imagination

Il élabore des portraits allégoriques juxtaposant végétaux ou minéraux, animaux ou objets : les « têtes composées », qui montrent des formes humaines symbolisant les saisons, (L’Eté et L’Hiver, L’ Automne 1563 ), les quatre éléments (le Feu et l’Eau de 1566, se trouvent au Kunsthistorisches Museum de Vienne) ou les personnifications de métiers (le Bibliothécaire, le Juriste).

Devenu indispensable à la cour, on lui donne la charge d’enrichir les cabinets d’arts et de curiosités des empereurs. Ce sont de grandes pièces remplies de Bric et de Brac, on y trouve des animaux exotiques empaillés, des reliques chrétiennes, des momies, des objets magiques… Il devient aussi le « maître des fêtes » de la cour, il prépare des tournois, crée des costumes, de fabuleux décors de chars pour les cortèges, invente des jeux de jets d’eau ou des carrousels.

En 1587, après vingt-cinq ans de bons et loyaux services, il retourne en Italie pour y finir ses jours en promettant à l’empereur Rodolphe II de continuer à lui envoyer des toiles, ce qu’il fera presque jusqu’à sa mort en 1593.

Arcimboldo a connu une immense gloire de son vivant. Il a brillé à la cour impériale des Habsbourg à Vienne, au XVIe siècle. Puis il est tombé totalement dans l’oubli. Les têtes anthropomorphes et l’oeuvre d’Arcimboldo sont redécouvertes au XXe siècle par les artistes surréalistes adeptes du jeu de mots visuel.

Source: Mikart

Be Sociable, Share!

Tags: , ,

Laisser un commentaire